Mon voyage en Thaïlande

Mes premiers voyages ont commencé avec ma vie étudiante et étaient donc financés par mes petits boulots de l’époque. Autant dire que le budget disponible était très limité, ce qui ne m’empêchait pas de rêver de territoires plutôt éloignés, parmi lesquels la Thaïlande. J’avais économisé la somme que je souhaitais consacrer à ce voyage en l’espace de quelques mois, et j’avais même réussi l’exploit d’avoir un surplus pour les imprévus. 


Me concernant, les imprévus sont arrivés plut tôt que prévu : mon innocence de l’époque m’avait poussé à considérer que la délivrance d’un visa était gratuite. Cette déconvenue avait attaqué mon budget mais aucunement mon envie de découvrir le budget. 

Si certains de nos amis étudiants ont l’idée de se lancer dans la même aventure que moi, sachez que pour un séjour inférieur à 30 jours, les ressortissants français sont maintenant exempts de visa, ce qui ne signifie pas que certaines formalités ne sont pas à remplir. Pour ceux qui souhaiteraient rester jusqu’à 60 jours dans le pays, il sera alors nécessaire de passer par la case visa. 

Assez discuté visa, retour à mon séjour et pour rester dans le thème de ce voyage : mes coups de cœur à Bangkok pour les petites bourses. 

Les marchés de Bangkok

Quand on pense aux activités gratuites dans une ville, on pense tout de suite aux marchés, n’est-ce pas ? C’est une bonne manière de se rendre compte de la vie locale. Cela tombe très bien puisque les marchés ne manquent pas à Bangkok ! 

Je n’avais pas non fait plusieurs milliers de kilomètres pour faire mon marché (j’ai une conscience écologique), je me suis donc limité à deux marchés emblématiques de la capitale Thaïlandaise : Chatuchak, le marché aux puces et Or Tor Kor, un marché alimentaire. 

Chatuchak est tout simplement impressionnant. Ce sont environ 15 000 stands qui proposent à peu près tout ce qui peut se vendre comme la décoration, le jardinage, équipements de maison, et même (malheureusement parfois) l’animalerie. Pour vous donner une idée de la taille de ce marché, sachez que vous pouvez demander un plan au point « informations ». 

Après le marché aux puces, j’ai choisi de faire un marché alimentaire, en l’occurrence Or Tor Kor. C’est un marché en plein air qui dispose quand même d’un toit. On est loin des clichés parfois véhiculés sur les marchés asiatiques : l’endroit est très spacieux et surtout propre. Déambuler entre les rayons est un excellent moyen de goûter à l’hospitalité des Thaïlandais, et de découvrir la culture culinaire du pays. 

Apprendre la cuisine thaïlandaise

En parlant de culture culinaire, j’en viens directement à mon autre bon plan : un cours de cuisine thaïlandaise. Je vous le concède, nous sommes sortis des activités gratuites mais pour une somme très raisonnable, un cours de cuisine est la garantie de plonger directement dans la culture d’un pays, au contact des locaux. A condition, bien entendu, de choisir le bon cours de cuisine. Pour ma part, j’étais passé par un vendeur du marché de Or Tor Kor. Cela s’était révélé être une bonne idée puisque sur 10 apprentis cuisiniers, nous n’étions que 4 touristes : un couple canadien, et un touriste allemand. Concurrence internationale oblige, j’ai fièrement défendu le talent inné des Français en matière de cuisine. Au menu, nous avions cuisiné un Som Tam, une salade de papaye verte coupée en lamelles agrémentée de sauce de poisson, de tomates, de citron, de cacahuètes et de petits piments très puissants. Si le visuel de mon plat était très réussi, je suis bien incapable de vous dire si le goût était au rendez-vous. Je n’avais pas compris, au moment de l’inscription, qu’il s’agissait d’une des recettes les plus épicées du pays. Mes papilles ont ainsi capitulé dès la première bouchée. A voir la mine déconfite et rougie des autres touristes, il semblerait que nous étions tous passés à côté de ce léger détail. C’est aussi ça découvrir la culture d’un pays. 

On peut parfois être réticents à partir en voyage avec un budget limité mais c’est véritablement une erreur. J’ai fini mon séjour avec plein de souvenirs au contact des locaux, et j’ai aussi visité quelques endroits emblématiques du pays, mais ça je vous le raconterai une prochaine fois !







LAISSEZ VOTRE AVIS